Connexion

Nos formations


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Gestion des Sites et Sols Pollués (SSP)

  • Maîtriser les risques liés à la pollution en optimisant les diagnostics : un enjeux pour sécuriser ses opérations

    Pour sécuriser l’achat, la vente ou la gestion d’un site à passif environnemental, le processus de gestion de la pollution doit être connu par l’ensemble des acteurs. Ainsi, les échanges entre les parties prenantes seront optimisés permettant une meilleure gestion des risques liés à la pollution. La présente formation a pour but de présenter de manière pédagogique et hiérarchisée les différentes étapes de la gestion d’un site à passif, les points d’attention et d’aider les maitres d’ouvrage à mieux coordonner la gestion du site et à lancer les appels d’offres pour répondre à la problématique de la pollution des milieux. Prix de la formation : 690€

  • Identifier, caractériser et gérer une pollution selon la méthodologie nationale des Sites et Sols Pollués (SSP)

    La présente formation a pour but de présenter de manière pédagogique et hiérarchisée les différentes étapes de la gestion d’un site à passif selon les nouveaux textes afin de maitriser et gérer les pollutions en lien avec les normes NF X31-620 (1 à 4). Ref : SSP_01

  • Quantifier les volumes et les masses de terres à traiter avec les outils (géo)statistiques et le bilan de masse

    Cette formation vous permettra de maitriser la caractérisation des masse terres à traiter grâce aux techniques de géostatistiques et à l'utilisation du bilan massique. Ref : SSP_02

  • Vérifier la compatibilité des milieux avec ses usages grâce à l’interprétation de l’état des milieux (IEM)

    La découverte d’une pollution pouvant créer des risques sanitaires ou l’évaluation de l’impact d’une installation classée sur les différents milieux nécessitent pour le gestionnaire du site de vérifier la compatibilité des milieux avec leurs usages. Ainsi la démarche d’IEM a pour objectif de déterminer si un usage peut être maintenu ou si des dispositions doivent être mises en place afin de protéger les populations. Ref : SSP_03

  • Sélectionner la meilleure technique de gestion d’un site pollué via le Bilan Cout-Avantages (BCA)

    Pour sélectionner la technique optimale en termes sanitaire, environnemental et financier, le choix doit être réalisé à partir d’un bilan coût avantage (BCA) intégrant de nombreux indicateurs. Aujourd'hui requis dans le plan de gestion, cette étape cruciale permet d’optimiser la dépollution et la gestion des sites pollués. Ref : SSP_04

  • Gérer un site pollué selon les normes NF X31-620 (1 à 4)

    La gestion d’un site pollué doit être réalisée en accord avec les normes NF X31-620 (1 à 4) présentant les prestations de services relatives aux sites et sols pollués. Dans cette norme est répertorié l’ensemble des prestations élémentaires et globales qui seront réalisées pour lors des études d’ingénierie et de dépollution des sols. Au cours de cette formation un parallèle sera fait avec la certification LNE. Ref : SSP_05

  • Initier sa démarche de certification LNE

    La certification LNE Sites et Sols Pollués permet à un prestataire d’attester de la conformité des services qu’il propose aux exigences définies dans le référentiel de certification et celles des normes françaises NF X31-620. Cette formation vise à présenter les exigences de la certification et à préparer son premier dossier d’audit. Ref : SSP_06

  • Découvrir la loi ALUR à travers le dispositif du tiers demandeur et les secteurs d’information sur les sols (SIS)

    L’article 173 de la loi ALUR du 24 mars 2104 a instauré des changements majeurs dans la gestion des Sites et Sols Pollués. Le dispositif du tiers demandeur permet au vendeur de transférer la réhabilitation du site à un aménageur permettant une gestion plus intégrée de la pollution. Les secteurs d’informations sur les sols (SIS) permettent de référencer les terrains pollués sur lesquels des études de sols et de mesures de la pollution seront requises lors d’un changement d’usage. Ref : SSP_07

Caractérisation de la qualité biologique des sols et des risques environnementaux

  • Utiliser les bioindicateurs pour caractériser la qualité biologique des sols et les risques environnementaux

    L’utilisation de bioindicateurs permet de caractériser la qualité biologique des sols et ainsi de réaliser une évaluation des risques environnementaux d’une pollution. Identifiés dans la nouvelle méthodologie de gestion des sites et sols pollués pour évaluer les interactions des contaminants avec le milieu, leur biodisponibilité et leurs effets, les bioindicateurs apparaissent comme des outils d’aide à la décision pour orienter le choix d’un usage futur d’un sol dégradé. Ref : ERSE_01

  • Caractériser les risques de transfert de pollution à l’aide de la bioaccessibilité et de la biodisponibilité

    Pour la réalisation d’études de risques sanitaires et environnementaux, la totalité des polluants présents dans les sols est considérée selon une approche majorante. Dans la méthodologie proposée par le Ministère, il est rendu possible lors de l’étude du comportement des polluants de caractériser la bioaccessibilité et/ou la biodisponibilité. Ces informations utilisées comme facteurs correctifs permettent ainsi une estimation plus réaliste des expositions. Ref : ERSE_02

Réhabilitation des Sites et Sols Pollués

  • Réhabiliter un site pollué : les techniques de dépollution et le plan de conception de travaux (PCT)

    La méthodologie SSP rend désormais obligatoire la réalisation d’un Bilan Cout-Avantages (BCA) des différentes techniques de dépollution dans un plan de gestion. Ainsi la connaissance de l’ensemble des techniques mais surtout de leurs avantages et inconvénients est essentielle afin de proposer la solution adéquate à la problématique du site. Le plan de conception de travaux est l’étape suivante au choix de la technique de dépollution pour obtenir les éléments de dimensionnement nécessaires à la rédaction d’un cahier des charges. Ref : Rehab_01

Outils numériques

  • Réaliser des statistiques et des graphiques avec le logiciel R (Niveau 1)

    La numérisation de la profession implique des changements d’habitude dans la gestion et le traitement des données. Les tableurs, bien qu’opérationnels, possèdent de nombreuses limites. L’utilisation du logiciel R permet une gestion des données optimisée en fonction des besoins. Cet outil permet le traitement statistique des données mais également la création de graphiques, de boucles afin d’améliorer et d’optimiser la prospection des données. Ref : Num_01

  • Réaliser des interfaces graphiques avec le logiciel R (Niveau 2)

    L’utilisation du logiciel R ouvre de nombreuses possibilités. Une fois la prise en main du logiciel effectuée (formation niveau 1), la programmation d’applications web composées d’interfaces utilisateurs et/ou de tableaux de bords dynamiques pour visualiser vos données est l’étape suivante incontournable pour échanger et créer vos propres outils numériques. Ref : Num_02

Gestion de la R&D en entreprise

  • Financer sa R&D avec la recherche de financements publics

    L’innovation est un élément stratégique pour les entreprises puisqu’elle permet de maintenir son avance technologique, de proposer des solutions innovantes à ses clients mais également améliorer ses performances internes. Cependant, la R&D est souvent couteuse et peut être financer par différents dispositifs d’aides aux entreprises. Cette formation a pour but de présenter les différents guichets pour obtenir des subventions mais également de présenter le dispositif du crédit d’impôt recherche et innovation. Ref : R&D_01

Accueil / Nos formations